Collectivités territoriales : la commune de Guéoul, une ville futuriste championne de la modernité.

0

La commune de Guéoul est située au nord-est du Sénégal, à quelques kilomètres de la grande région de Louga et du département de Kébémer . C’est l’ une des rares communes à avoir rencontré le succès dans le domaine de l’émergence et de la modernité. Aux constructions impérialistes, toujours aussi spectaculaires au cœur du centre – ville et qui assurent le décor , s’ajoutent désormais une kyrielle de nouveaux projets de construction dans les domaines de l’ éducation, de la santé, de la culture et de la sécurité, entre autres. Cette ville moderniste, qui a été auditée en 2017 par le forum civil sur la transparence, l’équité, la participation et l’efficacité, est classée première dans la région de Louga et quatrième au niveau national.

Éducation : un niveau ressuscité d’ infrastructures éducatives

Avec Khalifa Dia à la tête de cette nouvelle commune qui existe depuis 2008 , l’une des préoccupations majeures de cette nouvelle équipe municipale est la scolarisation des enfants Guéoulois. Avec maintenant ses six écoles primaires, le paysage éducatif de la communauté a radicalement changé. En effet, malgré son CEM, qui héberge des apprenants des villes voisines, cette infrastructure montre ses limites face à une demande accrue. Étonnamment, sur du solide, l’édile de la ville a fait construction un lycée moderne à 60 millions de FCFA. Une pièce symbolique qui s’est d’ailleurs justifiée dans sa valeur lors de sa première tentative à l’examen du baccalauréat. Pour ces examens, le nouveau lycée de Guéoul a obtenu un taux de réussite de 93,93 %, dépassant toutes les communes de la région de Louga.

Suite à cette prouesse, l’ objectif de cette équipe, dirigée par le maire Dia, devient la poursuite des études supérieures de ses nouveaux bacheliers dans leur fief, L’ effet d’ abnégation de la commune a été recommencé ce jour par la construction dans la commune d’ un pôle universitaire, qui a été très convoité par les grandes agglomérations de la région de Louga. Cette infrastructure d’enseignement supérieur, centrée sur les énergies renouvelables, les arts et la communication, l’agriculture, le commerce et l’ entrepreneuriat, est hébergée à l’ Université Gaston Berger de Saint-Louis. Ce détachement de l’UGB, qui a coûté dix millions de dollars, a une capacité de 400 élèves au départ. Consciente des enjeux de notre époque, notamment pédagogiques, la ville de Guéoul a gracieusement mis à disposition l’ espace nécessaire pour abriter ce joyau.

Guéoul : pôle santé de la région de Louga.

Khalifa Dia n’a pas hésité à décaisser les 75 millions réclamés par le PAISD III pour faire ériger une infrastructure sanitaire d’une importance vitale. En effet, du fait de son incapacité à prendre en charge les cas les plus urgents, le poste de santé de Guéoul a toujours évacué ses patients vers l’ hôpital régional Amadou Sakhir Mbaye de Louga. Un acheminement qui est souvent mortel pour les alités. Guéoul ouvrira prochainement cette infrastructure digne des capitales régionales, avec plus de 80% des routes réalisées.

Il est à noter que le comité de pilotage a lancé un appel d’ offres pour ses mo­biliers de bureau.

« Une cité moderne et sécurisée »

Le tragique événement de la station-service Elton de Guéoul, où deux des fils de la ville ont été tragiquement assassinés, avait réussi à semer la peur chez les citoyens. Pour l’ heure, une situation qui est devenue une véritable source d’ inquiétude pour l’ autorité administrative. Du coup, un poste de gendarmerie a été mis en place pour apporter des réponses pérennes à ce tracas. Mieux, le maire de la commune a proposé un site pour délocaliser ce poste et permettre à la gendarmerie nationale d’ accroître son efficacité afin d’ assurer et de garantir la sécurité de tous ceux qui habitent cette ville.
Fidèle à sa vision d’ une communauté avant-gardiste avec toutes les commodités et la sécurité, le maire de Guéoul a financé la construction d’ une caverne des sapeurs-pompiers entièrement sur ses fonds propres, totalisant plus d’une trentaine de millions de FCFA. Un nouvel établissement passionnant d’ une capacité de 53 agents, dont l’ouverture est prévue mi-janvier 2022.

La Culture et le sport : au centre des préoccupations.

Depuis plusieurs années, la culture s’est chargée de vendre Guéoul comme destination artistique. De nombreux artistes résidents se sont imposés à l’ échelle nationale et internationale. Confrontés souvent à un manque d’ infrastructures et de soutien suffisant, ces individus retiendraient sans doute ces difficultés comme une mauvaise expérience. En effet, Guéoul dispose désormais d’ un nouveau centre socio-culturel moderne majestueusement érigé à l’ entrée de la ville. Ce bâtiment culturel est doté de toutes les commodités, dont une salle de conférence à la fine pointe de la technologie et une bibliothèque municipale d’ une capacité de 2 000 livres.

Pour l’ édile de cette ville, le domaine du sport est tout aussi important. La construction d’ un stade municipal et d’un terrain de basket en centre – ville en sont d’excellents exemples. La construction de cette installation, où le ballon orange sera regonflé régulièrement et qui coûtera 14 millions de FCFA, est destinée à apaiser un sentiment d’ effroi tout en permettant à ces supporters de pratiquer leur sport favori. Les férus de football que l’ on découvre lors des activités de vacances ne sont pas en forme. Le stade Pape Samba Diop, stade municipal, a également été construit pour soutenir les Associations sportives et culturelles (ASC), auxquelles la mairie verse une subvention annuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.