Point de presse : le collectif pour la defense des intérêts de Tivaouane Peulh Niage

0

Nous sommes devant vous non pas comme des sages mais comme des citoyens lambda. En
réalité, le but de ce point de presse est de dénoncer ce qui serait un découpage politique,
incohérent et surtout qui ne figure dans aucun document et que notre maire a le kilo d’en
parler. En effet, le maire de Tivaouane peulh Niaga et son homologue de Keur Massar Nord
essaient de nous faire croire depuis pratiquement trois mois que la partie partant du champ
Me Abdoulaye Wade au croisement Apix fait partie de la commune de Keur Massar Nord, ce
qui est totalement faux, car aucun document ne vient confirmer cette thèse. En clair, le
décret n°2021-688 du 28 Mai 2021 a fixé les limites des territoires entre les communes dans
les départements de Keur Massar, Pikine, Guédiawaye et Rufisque. Et dans ce décret la
commune de Tivaouane Peulh Niaga garde toujours l’ensemble de ses villages et quartiers.
Au contraire, on nous a rajouté Niacoulrab et Niacoulrab Extension. Et donc défendre le
contraire du décret qu’on vient de citer comme le fait notre Maire et le Maire de Keur
Massar Nord ne peut être considéré qu’un deal politique. Et d’ailleurs, la stupéfaction de ce
découpage qu’on nomme de deal politique, c’est qu’il est en parfaite contradiction avec
l’objectif général de l’acte 3 de la décentralisation qui est d’organiser le Sénégal en territoire
viable, compétitif et porteur de développement durable, avec aussi l’un des objectifs
fondamentaux qui est d’asseoir une cohérence territoriale. Et nous ne pouvons pas parler de
territoire cohérent en amputant une portion de la commune de Tivaouane Peulh Niaga pour
rattacher ça au Keur Massar Nord.
Par ailleurs, nous disons à l’opinion nationale et internationale que nous sommes bien lancés
sur la lancée de saisir a priori les autorités compétentes dont le sous-préfet de Sangalkam et
le préfet de Rufisque. Mais c’est dommage que nous sommes vraiment déçus, attristés et
tout autant sidérés et exaspérés de leurs réponses qui sont véritablement une fuite de
responsabilité du moment où ils nous demandent de se rapprocher à notre maire invisible,
incompétent, irresponsable et qui n’est rien d’autre l’équivalence d’un commandant qui a
abandonné son navire en temps de guerre. Et cela nous permet d’interpeller directement sa
conscience et celle du maire de Keur Massar Nord, de renoncer ce jeu de cache-cache qui est
en train de se dérouler dans notre commune. Et si la situation persiste nous déposerons une
plainte au niveau de l’OFNAC pour faux et usage de faux. Ainsi, nous lançons un appel
solennel au Président de la République et son ministre des collectivités territoriales pour
régler définitivement ce problème parce que nous ne voulons pas se trouver dans un terrain
d’affrontement. Et si le maire de Keur Massar Nord persiste de mener ses activités politiques
dans notre commune, nous n’hésiterons pas à réagir avec l’argument de la force. Pour
terminer, nous alertons les prédateurs fonciers, les gens mal intentionnés ou même les
pessimistes que nous sommes très fiers jusqu’au plus profond de nous-mêmes, car c’est un
combat noble et juste, un combat indispensable pour mettre fin à ce pillage de nos
ressources foncières, qui nous était imposé par la force. Je vous remercie.
Vive la commune de Tivaouane Peulh

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.