Décès en couches de Doura Diallo à Kédougou : Les blouses blanches impliquées toutes libres !

0

Le gynécologue Léon Mbada Faye, l’anesthésiste Aziz Dioum et l’infirmier de poste Bacary Diakhaté, arrêtés et placés en garde à vue pour « manquement grave ayant conduit à la mort de Mamy Doura et de son bébé» ont été présentés au juge d’instruction ce lundi. Après leur audition, les mis en cause ont été placés sous contrôle judiciaire et inculpés pour « homicide volontaire » pour la mort du bébé et « homicide involontaire » pour la mort de la mère, renseigne Pressafrik.

Ce qui signifie que, les blouses blanches qui ont reçu le soutien de leur ministre tutelle, ont obtenu une liberté provisoire sous condition.

Les faits dont ils sont poursuivis remontent au mardi 30 août dernier. C’est à 13 h 50 que les services de la maternité du centre de santé de Kédougou ont reçu la dame en dilatation complètement avec engagement de la tête du bébé. Après examen fait par la sage-femme de garde, le médecin gynécologue a été saisi immédiatement. Après examen, ce dernier aurait pratiqué « une embryotomie pour dégager la tête du bébé de 5 kg ». Au cours de cette intervention chirurgicale, Mamy Doura Diallo, âgée de 37 ans et opératrice économique de son état, a rendu l’âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.