Déformation du discours de SONKO : De la flétrissure sémantique à la noyade lexicale

0

À vouloir trop vite critiquer sans base solide, on fait étalage de son ignorance.
Le discours de SONKO est d’une haute facture sur le plan de la langue ( niveau de langue), de la communication…
Un esprit éclairé qui sait écouter et comprendre, intellectuellement honnête, dira que SONKO a affiché son opposition farouche, il s’est même montré comme un va-t-en-guerre contre le phénomène. il a dit en ces termes : « il est alors, évident que les velléités extérieures de nous imposer, l’importation de modes de vie et pensées contraires à nos valeurs, risque de constituer un nouveau casus belli… »
Le terme casus belli signifie : acte qui peut entraîner une rupture avec une puissance et causer la guerre.
Donc, SONKO a dit à Mélenchon, en français facile : si vous continuez à nous imposer vos modes de vie, cela risque d’être une source de rupture entre nous, voire une guerre.
Sur le plateau de Seneweb, Aly Khioudia DIAW a fait une pratique de sociolinguistique ( une théorie de la linguistique qui traite des relations entre langage, culture et société) pour expliquer l’emploi du mot « toléré », à l’aune du Code pénal et du comportementalisme sénégalais.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.