Kaolack / Conseil Présidentiel: 1000 Milliards Prévu Pour La Programme Triennal 2024-2026 .

0

Tels sont des projets et programmes destinés uniquement à la région et portés par les sous-secteurs des mines, des infrastructures, du tourisme, des transports routiers et ferroviaire, l’agriculture, l’éducation, la santé, le sport et de l’équité sociale etc …
Mais également des projets que la région de Kaolack partage avec d’autres régions et orientés dans les domaines du transport routier et maritime, de l’éducation et formation, de l’énergie, de l’hydraulique, de la santé et de l’agriculture au sens large.Dans son présentation du programme d’investissements prioritaires de kaolack prévu sur la période 2024-2026, le ministre des finances et du budget, un focus dans les domaines de l’agriculture, de l’elevage, de la pêche, de l’environnement, de l’éducation , de la justice.
Concernant le premier point, l’agriculture, un montant de 43,9 milliards est prévu pour la valorisation des Eaux pour le Développement des Chaînes de Valeur. La matérialisation du programme PUMA Volet agricole du projet d’appui à l’insertion des jeunes ruraux agri-preneurs (Agri-jeunes), du projet région pour l’irrigation dans le Sahel, la fertilisation des sols et la reconstitution capital semencier.
Dans le domaine du transport les infrastructures sont évaluées à ,2 milliards vont concerner l’autoroute Mbour – Fatick – Kaolack (Région de Kaolack): 33 km, l’aménagement et bitumage de la route Kahone-Guinguinéo-Mboss-Gniby: 53 km, le programme spécial de désenclavement (PSD) : Bitumage Sibassor-Ndiébel (18,6 km) ;
Lamarane-Ndiendieng (9,5km) ; Firgui-Kaymore-Thissé (25 km); Gossas-Nguelou-Guinguinéo (30 km), la réhabilitation de la RN 4 Diourbel-Gossas-Kaolack: 65 km et de la RN1, le linéaire de 204 Km de pistes rurales (Wack Ngouna, Dabaly, Guinguinéo, Keur Ayib, etc.) et la réhabilitation du Port et de l’aéroperice Kaolack.
Pour ce qui est des infrastructures de services énergétiques, 136,5 milliards seront prévus pour l’électrification de 455 localités par la senelec via le PAMACEL , « le projet d’amélioration de l’accès à l’électricité dans les zones périurbaines et rurales » , l’électrification des 58 villages: Guinguinéo (12), Nioro (35) et Kaolack (11), l’électrification de 21 localités, le renforcement des réseaux de transport et de distribution d’énergie, l’installation de station-service par Petrosen TS et la mise en service d’une centrale de gaz butane.
L’industrie, le commerce et promotion des PME pour 132,1 milliards seront aussi envisagés pour la construction du marché d’intérêt sous-régional de Kaolack. Mais aussi la mise en place du PACE dans son volet Chaînes de valeur Sel, Mangue et Arachide et la plateformes agro industrielles avec le projet de centre commercial à Kaolack et le renforcement du Centre pour la région de Kaolack et l’accompagnement et financement des PME.
Plus de 20 milliards dégagés pour de la culture et le patrimoine ainsi que 03 musées.  Il s’agira de construire une maison de la Culture et de l’Audiovisuel (MCA), 10 centres de lecture et d’Arimation culrurelle (CLAC) et la mise en place du crédit hôtelier (fonds d’appui pour le développement et la modernisation de Chambres de métier). Une ligne de Financement et de Garantie dédiée au secteur de l’Informel et un appui à la cerification et la normalisation sont aussi prévus.
Le budget programmé pour l’éducation, la formation professionnelle et l’enseignement supérieur tourne autour de 65,7 milliards. Il prendra en charge l’extension de l’Université du Sine-Saloum El hadji Ibrahima Niass/ Phase-2, la construction d’institut supérieur de l’enseignement professionnel (ISEP), la construction et l’équipement des centres de formation professionnelle de Kaolack et de Guinguineo, la construction et l’équipement de 65 infrastructures scolaires, de 126 blocs d’hygiènes, de 269

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.