Kaolack : Les eaux provenant du réseau d’assainissement de l’Onas envahissent la route principale de Médina – Mbadakhoun.

0

Les eaux usées provenant du réseau d’assainissement de l’Onas envahissent la route principale de Médina Baye prolongeant à Mbadakhoun une autre commune de la région de kaolack bloquant la circulation des véhicules et des piétons qui vaguent à leurs occupations. » Depuis 3 semaines des eaux usées de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas) continuent de déverser sur la route principale qui quitte Médina Baye prolongeant jusqu’ à Mbadakhoun précisément
la route qui sépare le quartier Sam et Médina Baye . Pour passer la devanture des maisons, des commerces, des ateliers de menuiserie et de mécanique, entre autres est devenue un calvaire pour les piétons. En plus de ça le lieu dégage une odeur nauséabonde. Jusqu’à présent on ignore les causes car chaque année en cette période c’est le même scénario » a déploré Elhadji Diop chef d’un atelier de menuiserie en bois.
Autres problématiques constatés sur les lieux, ce que quotidiennement les piétons et les Jakartamens se querellent souvent on note même les blessés et les pertes matériels chez les Jakartamens dès fois même les accidents de la route du côté des enfants talibés. Aujourd’hui ce qu’on peut dire ce que nos enfants ne sont plus en sécurité a dit Barham Kouta gérant d’un service financier installé au proximité de ces eaux usées. Alertés, les services techniques de l’Onas se sont mobilisés il y a quelques 3 jours de celà en déployant de gros moyens sur les lieux pour évacuer ces eaux usées. Mais jusqu’à présent ces eaux provenant des fosses septiques continuent d’occuper les lieux.  » Et si ça continue ainsi on pourrait dire que les maisons qui sont à proximité de ce les lieux seront inondées pendant l’hivernage  » a t-il ajouté.
Face à cette situation qui dure depuis bientôt 4 ans selon les populations, ces dernières lancent un cris de cœur à l’ endroit des autorités municipales de la commune de kaolack et l’ ONAS à curer les canaux d’ici une semaine si non elles vont se faire entendre . Cependant ces populations invitent le président de la République, Bassirou Diomaye Faye et son premier ministre Ousmane Sonko à revoir le fonctionnement de l’Office national de l’assainissement du Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.