Kaolack / politique : Le mouvement Sénégal Nouveau a apporté quelques éclaircissements concernant la nationalité de leur candidate Dr Rose Wardini à l’élection présidentielle de 2024.

0

Suite à sa remise en liberté, ce mardi 6 février 2024 par le doyen des juges ; Dr Rose Wardini candidate à la présidentielle initialement prévue le 25 février 2024. Cette dernière accusée de parjure sur sa double nationalité. Son numéro 2 et camarades étaient face à la presse ce ce samedi pour apporter des éclaircissements par rapport aux rumeurs qui surculent.  » Le but de ce point de presse C’est pour clarifier tout ce qui a été dit sur notre candidate à l’élection présidentielle initialement prévue le 25 Février 2024 . Je veux cité la présidente Dr Rose Wardini. Depuis l’éclatement de l’affaire nous avions entendu pas mal de choses inexistantes dites sur le dos de notre candidate. Donc il est de notre devoirs d’apporter des éclaircissements. pour mettre fin à tout ça. Alors à notre grande surprise nous avons entendu dire les gens que la présidente de notre mouvement  » Sénégal Nouveau  » est en complot avec l’État du Sénégal ce qui est archi- faux , notre mouvement n’a pas besoin de faire coup monté. Dr Rose Wardini tout le monde la connaît, elle a réalisé pas mal de choses au Sénégal dans le cadre de la santé, de l’éducation, pour l’autonomisation de la femme j’en passe . Elle travail le Sénégal depuis plus de 25 bonnes années. Ce que les gens se doutent sa candidature a été une demande sociale  » a expliqué CHEIKH Diakhaté son directeur de campagne par ailleurs vice président du mouvement Sénégal Nouveau face à la presse ce ce samedi au quartier Sing- Sing dans la commune de kaolack. Par rapport à sa nationalité moi en tant que directeur campagne et le numéro 2 du dit mouvement je peux vous dire que la présidente n’a pas parjuré elle a fait sa renonciation de nationalité Française le 1er Août 2023. Ce que les gens ignorent par rapport la nationalité, alors on peut être Français de souche ou par allégeance donc elle est française par allégeance C’est à dire par lien de mariage a éclairci M. Diakhaté.  » Je ne veux pas m’avancer dans les détails parce que l’affaire est entre les mains de la justice. Je pense que dans quelques jours les choses seront rendues claires. Concernant le parrainage ça n’a pas été difficile pour nous . Les sénégalais de la diaspora ont apporté leurs parrainages à notre mouvement. On avait un objectif de 100.000 parrainages on avait presque atteint l’objectif on avait dépassé le quota C’est pour celà quand le conseil constitutionnel a constaté 31 000 doublons tout le pensait qu’on allé pas passer . Mais en réalité on avait de réserve donc ça y était pour nous très facile a conclu M. Diakhaté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.