Kolda : “68 % des filles mariées trop tôt”, Josephine Ndao

0

Au Sénégal, les mariages d’enfants sont plus recensés dans la zone Sud pays, principalement  la région de Kolda. C’est ce qu’a expliqué la coordinatrice de la boutique de droit de Sédhiou, Joséphine Ndao.

“L’enquête démographique sénégalaise (EDS) de 2017 a révélé que les mariages d’enfants continuent de menacer l’avenir de cette couche, avec une prévalence nationale de 33 %. Il est démontré que plus de 8,5 % des filles sont mariées avant l’âge de 15 ans et 26,4 % de filles moins de 18 ans ont contracté des grossesses”, a-t-elle expliqué d’emblée. C’était en marge d’une tournée de sensibilisation du Réseau des jeunes pour la promotion de l’abandon des mutilations génitales féminines et des mariages d’enfants.

Puis elle ajoute que la prévalence du phénomène des mariages d’enfants varie selon les localités. Les régions les plus touchées sont Kolda (68 %), Tambacounda (57 %), Diourbel (46 %) et Kaolack (39 %). L’enquête révèle, en outre, que le phénomène est plus accentué en milieu rural (49,3 %) qu’en milieu urbain (16,9 %) et est plus courant dans les ménages pauvres, renseigne Mme Ndao.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.