La pandémie de la pauvreté l’économie du Sénégal…

0

Peut-on parler de développement dans un pays où la pauvreté est toujours effervescente . Lors du Conseil des ministres du mercredi dernier, le Président de la République a rappelé que les 542.956 ménages actuellement répertoriés dans le Registre National Unique (RNU) vont recevoir de la part de l’Etat un Cash Transfert exceptionnel d’un montant global de 43 milliards de francs CFA. Et cela confirme que le taux de la pauvreté augmente au Sénégal car si les aides sociales augmentent, c’est parce que la pauvreté augmente aussi, et nous ne pouvons pas parler de développement encore moins d’émergence dans un pays où la pauvreté augmente chaque année. Ce qui est étonnant, c’est que ces temps si, on nous dit souvent pour reprendre les propos de ses militants « Macky Sall mugi liguey deuk bi mugi doxx » Mais ces aides sociales sont-elles simplement des aides ou un clin d’œil politique ? On se demande si leurs priorités sont-elles les nôtres. Le président travaille parce qu’on nous parle désormais des infrastructures de bases (Stade du Sénégal, Ter, BRT etc…) est ce les priorités des sénégalais ? Dans un pays où la démocratie est corrompue et où la dolécrasie s’impose de plus en plus, la rupture de confiance entre la population et la justice est certaine. Un pays ou le pouvoir est prêt à briguer un troisième mandat. Nos ministres ne travaillent plus parce que chacun pense à sa nomination lors du prochain remaniement. Au moment où la pauvreté est toujours d’actualité, L’état n’améliore plus la productivité des petites exploitations parce que tout est entre les mains des privés, la promotion de l’utilisation et la gestion durable des ressources naturelles n’est pas une priorité. Dans un pays où le coût de la vie est énorme parce que tous les prix sont à la hausse, un système de santé et d’éducation paralysé, le manque de gaz, d’essences, une difficulté d’accès à l’eau potable, l’emploi est quasi impossible. Quel avenir réserve ce pays?
Bonne réflexion

Sock’rate

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.