Mbour : viol collectif sur une mineure de 16 ans, Bara Seck nie les faits.

0

3ans de relation partie en cacahuète.  A.F et le maçon Bara Seck sont passés de tourtereaux à ennemis.

La semaine passée, la dame A. Niang constate qu’en dehors du changement physique de la petite fille, celle-ci dispose de fortes sommes d’argent qu’elle dépense à sa guise.

Le chef de famille S.S. Diouf aussitôt informé par sa femme des agissements de sa nièce A.F, il convoque une réunion familiale.

Soumise à un interrogatoire serré, la jeune fille a fini par craquer et lâche le morceau. Ainsi, elle révèle la provenance des fortes sommes qu’elle dispose.

En effet, ces grosses sommes lui sont offertes en guise de cadeau par son copain Bara Seck qui en contrepartie, entretient des relations sexuelles avec elle. Elle avoue également à ses parents qu’elle a eu ses premiers rapports sexuels avec le meilleur ami de Bara Seck, Ibrahima Ndiaye.

Son oncle entre dans une colère noire et conduit sa nièce à l’Hôpital Thierno Mansour Barro de Mbour. Après consultation, les résultats font état d’une perte ancienne d’hymen de la jeune fille.

Muni d’un certificat médical, S.S. Diouf dépose une plainte à la Brigade de gendarmerie de Thiadiaye contre Ibrahima Ndiaye et Bara Seck.

Les deux présumés coupables nient les faits. Ibrahima Ndiaye dit qu’il n’a jamais entretenu de rapports sexuels avec A.F, il n’a été qu’un intermédiaire entre Bara Seck et la fille. Et Bara Seck dit aussi n’avoir entretenu de relation sexuelle avec elle, qu’une seule fois.

Il explique qu’il n’a pas trouvé la fille vierge, c’est la raison de leurs disputes interminables ces derniers jours.

Les deux présumés auteurs du viol, ont été déférés lundi dernier au parquet de Mbour pour viols multiples sur une mineure de 16 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.