Oasis du désert : plus de 1000 palmiers et une piscine pour relancer le tourisme à Lompoul

0

Louga, 14 sept (APS) – Plus de 1000 palmiers seront plantés dans ‘’l’oasis du désert’’, un projet dans le cadre duquel il est prévu la réalisation à Lompoul (Louga, nord) de la plus grande piscine de l’Afrique de l’Ouest, a indiqué, jeudi, le directeur général de la Société d’aménagement  et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal (SAPCO), Souleymane Ndiaye.

‘’Je suis vraiment très content d’avoir fait cette importante visite de l’Oasis du désert, qui aura plus de 1000 palmiers et la plus grande piscine de l’Afrique Ouest qui fait deux fois la piscine Olympique [Point E, Dakar]’’, a-t-il déclaré, à l’issue d’une visite du chantier du projet.

Il a précisé que ‘’c’est un projet de la responsabilité sociétale [d’entreprise] (RSE) de la filiale du Groupe Eramet, Grande Côte opération (GCO), qui est spécialisée dans la valorisation du zircon, très important pour le Sénégal, notamment pour la population locale’’.

‘’Quand on parle d’exploitation minière, les gens pensent surtout aux différentes conséquences, mais tout le monde a vu que c’est un projet très innovant qui va contribuer à la relance du tourisme’’, a-t-il poursuivi.

Il s’est réjoui du fait que ‘’le projet Oasis du désert, dont le coût du financement est estimé à plus d’un milliard de FCFA, va permettre de générer 100 emplois et aura une capacité d’accueil de plus 120 visiteurs par jour’.

‘’Il va également beaucoup aider les exploitants impactés par l’exploitation minière au niveau de Lompoul, de venir s’implanter, ici, dans cette oasis afin qu’ils puissent poursuivre leurs activités’’, a-t-il ajouté.

Il a salué « les efforts consentis par la GCO » qui, selon lui, respecte les normes et la réglementation en vigueur en terme de protection environnementale ». « Le chantier est dans un état d’avancement très satisfaisant, et dans un mois, si vous revenez ici, vous allez trouver que le chantier sera finalisé » , a-t-il fait savoir.

La palmeraie sera mise en place sur 170 hectares et l’oasis sur 2000 mètres, avait-on appris en février lors de la signature d’une convention entre la société d’exploitation minière et la Société d’aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal (SAPCO).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.