Présumée escroquerie aux deniers publics : la mairie de Kaolack traînée chez le Procureur

0

Le Collectif pour la défense des intérêts de Kaolack composé d’adjoints au maire, d’anciens conseillers municipaux, et de mouvement citoyens ont fait face à la presse ce vendredi pour informer l’opinion d’une plainte déposée auprès du Procureur et une lettre d’information au Préfet de Kaolack.

 » Le Collectif a déposé une plainte auprès du Procureur pour escroquerie portant sur les deniers publics. Pour rappel, à la date du 25 septembre 2023, une conseillère municipale a procédé au retrait cumulé de la somme de 30 millions millions de Fcfa pour le compte de 3 associations sportives et culturelles se trouvant dans la zone périphérique de Médina Baye » a expliqué Mame Biram Faye, ex conseiller municipal.

Mais selon M. Faye, aucune association sportive et culturelle de Kaolack n’a reçu une quelque subvention de la municipalité.  » Sans virement ni transfert de crédits, mécanismes prévus par la législation de la comptabilité publique, pour modifier la répartition des crédits budgétaires à l’intérieur d’un même programme. Ces faits finissent de convaincre du caractère frauduleux des moyens mis en œuvre pour obtenir ces fonds  » a-t-il argumenté.

Entendu qu’aux termes des dispositions de l’article 153 du Code pénal, est coupable d’escroquerie portant sur les deniers publics toute personne désignée au premier alinéa de l’article 152 dudit Code.  » Toute personne qui aura obtenu ou tenter d’obtenir frauduleusement une quelconque somme d’argent ou des avantages matériels indus, est puni par la loi. Entendu que les agents civils d’une collectivité publique ou les personnes revêtues de mandat publique sont tous visés  » a ajouté M. Lamine Ndao, membre du collectif de défense des intérêts de Kaolack.

M. Ndao d’ajouter que :  » l’article 2  du décret 2011- 1880 du 24 novembre 2011 portant règlement général sur la comptabilité publique stipule que les deniers appartenant ou confiés à l’Etat ou autre organismes sont des deniers publics. Ces fonds en cause inscrits au budget de la commune de Kaolack sous le compte 64520, subventions aux associations sportives et culturelles sont concernés. »

Les membres du Collectif ont rapellé que les fonds retirés et utilisés à d’autres fins, les ont motivés à saisir le Préfet et à déposer une plainte. Ainsi, ils appelent les populations de Kaolack à rejoindre le mouvement pour mener ce combat d’intérêts publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.