Rapport Cour des comptes gestion Covid-19 : Les députés de Wallu entendent déclencher des actions

0

Le rapport définitif de la Cour des comptes intitulé : Contrôle de la gestion du Fonds de Riposte et de Solidarité contre les Effets de la Covid19 (Force Covid) Gestion 2020 et 2021, qui a révélé des malversations effectués par les différents démembrements de l’État impliqués dans la crise, n’a fait l’objet d’aucun commentaire de la part des hommes politiques, depuis sa publication lundi dernier. Pourtant ce rapport à l’allure de scandales avec des écarts de plusieurs millions de F Cfa notés dans les dépenses dudit fonds, interpelle plus d’uns. Interrogé sur la question, le président du groupe parlementaire Wallu, Mamadou Lamine Thiam a promis qu’ils aborderont le sujet dès ce lundi lors d’une conférence de presse. Mais déjà, il a annoncé qu’ils vont « déclencher des actions ».

« Nous avons vu que la Cour des comptes a fait des recommandations au garde des sceaux, c’est-à-dire l’ouverture de plusieurs informations judiciaires. Nous avons été scandalisés. On ne comprend pas que des fonctionnaires sénégalais ou des ministres puissent profiter du malheur des sénégalais », a déploré Mamadou Lamine Thiam à l’émission Jury du dimanche (JDD) sur Iradio repris par Emedia, dont il était l’invité ce dimanche.

Il a ajouté : « Tous les Sénégalais ont cotisé. En plus, les amis du Sénégal nous ont aidés. C’est dommage que la Cour semble avoir décelé plusieurs malversations. Des décaissements non autorisés ou non justifiés. En tout cas, la lecture du rapport montre un grand scandale ».

« Les parlementaires sont résolument préparés à faire le contrôle de l’action gouvernementale. Cette législature est prête à exercer son devoir qui lui est assigné par la constitution et le règlement intérieur », a-t-il fait savoir.

Pour Mamadou Lamine Thiam, ce rapport est une occasion pour la justice sénégalaise de se réconcilier avec les Sénégalais. « Je l’ai dit en plénière, le Sénégal semble aussi être malade de sa justice. C’est l’occasion pour le ministre de la Justice, en suivant les recommandations de la Cour des comptes, de se réconcilier avec les Sénégalais ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.