Situation à l’UADB : Pape Abdoulaye Touré regrette le silence des amicales de l’UCAD

0

C’est une véritable scène de chaos qui règne à l’université Alioune Diop de Bambey après la décision du Recteur d’autoriser aux forces de l’ordre d’entrer dans le campus universitaire mais aussi social pour obliger les étudiants à reprendre les cours par la force. Au total, 700 GMI y ont été déployés pour maîtriser la colère des étudiants qui disent non à la tenue d’une session unique. Devant la situation regrettable, le Coordonnateur du mouvement Sénégal Notre Priorité (SNP), Pape Abdoulaye Touré dénonce, dans un communiqué, le manque de solidarité des autres universités notamment celle de Dakar dont les amicales des différentes facultés se sont emmurées dans un silence gênant. Voici in extenso son document.

Ce qui est en train de se passer à l’Université Aliou Diop de Bambey est scandaleux et ça doit attirer l’attention de toute l’opinion.

Les autorités ont donné l’ordre aux forces de l’ordre d’entrer à l’intérieur de l’université pour traquer et gazer les étudiants. Les policiers sont actuellement à l’intérieur du temple en train de traquer nos camarades étudiants en les gazant et en les violentant. Les vidéos et images qui circulent sont des parfaites illustrations.

La société civile du pays, les organisations de défense des droits humains et l’opposition du pays n’ont pas encore pipé un mot pour ne serait ce que dénoncer cette violence exercée par des autorités incompétentes sur des étudiants innocents.

Qu’est-ce que le Collectif des amicales de l’UCAD (soi-disants représentants) attendent pour se prononcer sur cette injustice et violence dont nos camarades de Bambey sont victimes ? Attend t-il qu’il y ait un mort pour qu’il fasse une délégation et faire du “Nafékk”.

On dénonce énergiquement le comportement complice des délégués de l’UCAD qui, depuis longtemps ils ont démissionné de leur mission et se sont rangés au côté de l’autorité oppresseur.

Qu’est-ce que les forces vives de la Nation attendent ? Attendent-elle que l’irréparable se produise pour qu’elles sortent de leur mutisme pour faire du médecin après la mort ?

Quelle honte !
Quelle tristesse !
Quel dommage de faire partie d’une société où quand l’irréparable se s’est pas produit personne ne se préoccupe de la situation de tristesse et regrettable des étudiants.

Nous tiendrons le recteur de Bambey Mahy DIAW et le ministre de l’enseignement supérieur Cheikh Oumar HANN comme principaux responsables de tout ce qui adviendra à nos camarades étudiants de L’UADB. Quelle autorité incompétente doublée d’irresponsabilité. Quel gâchis !

Pape Abdoulaye TOURÉ
Étudiant injustement suspendu de l’UCAD pour 5 ans et Coordonnateur du mouvement Sénégal Notre Priorité (SNP)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.