Tivaouone Peulh : Le Collectif Aar Sunu Momel écrit au maire de Keur Massar Nord

0

Collectif pour la Défense des Intérêts de la Commune de Tivaouane Peulh Niaga

Aar Sunu Momel

A  Adama Sarr, Maire Keur Massar Nord

Objet : le respect des territoires

Mr le Maire,

Par le DECRET n° 2011-706 du 6 juin 2001 abrogeant et remplaçant le décret n° 2011-427 du 29 mars 2011 portant création de communes et de communautés rurales dans le département de Rufisque, région de Dakar, en son article 4, la communauté rurale de Tivaouane Peulh Niaga a été créé dont la cité Darou Salam est partie intégrante.

L’Acte 3 de la décentralisation, objet de la loi n° 2013-10 du 28 décembre 2013, portant code général des collectivités locales, a impulsé une véritable politique d’aménagement du territoire avec la communalisation intégrale et l’érection du département en collectivité territoriales. La communauté rurale de Tivaouane Peuh Niaga devient ainsi une commune tout en gardant l’ensemble de ses villages et localités.

En Mai 2021, par le décret n° 2021-688 du 28 Mai 2021 portant scission de la commune de Keur Massar et fixant les limites territoriales de communes dans les départements de Keur Massar, crée par décret n° 2021-687 du 28 Mai 2021, de Guédiawaye, de Pikine et de Rufisque, dans la commune de Tivaouane Peulh Niaga, en plus de ses villages et localités qui la constituaient auparavant, viennent s’ajouter, dans ladite commune, Niacoulrab et Niacoulrab Extension.

Aujourd’hui vous défendez l’idée selon laquelle la partie Sud de la cité Darou allant du champ Me Abdoulaye Wade au Croisement APIX fait partie de votre territoire communal. Ce que nous collectif Aar Sunu Momel de la commune de Tivaouane Peulh Niaga ne pourrons pas accepter car aucun document ne vient confirmer cette thèse. L’argument auquel le quartier Darou Salam Extension, qui fait partie de la commune de Keur Massar Nord et à cheval entre les deux communes limitrophes a pour territoire cette partie que nous avons cité plus haut est totalement faux et en parfaite contradiction avec l’objectif général de l’Acte 3 de la décentralisation qui est d’organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable mais aussi l’un des objectifs fondamentaux qui est un ancrage de la cohérence territoriale pour une architecture administrative rénovée.

Mr le Maire, vu la complexité liée à cette question, vu les risques où pourront aboutir ces genres de conflits, nous vous sollicitons solennellement, en tant qu’autorité, de ménager vos activités sur le territoire de Darou Salam en attendant que l’on clarifie ce problème de délimitation.

Nos remerciement d’avance Mr le Maire

 

Ousmane SOCK

Coordonnateur collectif Aar Sunu Momel

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.