Université Alioune Diop de Bambèy: le Recteur brise le silence

0

Depuis quelques jours  l’Université Alioune DIOP de Bambey est secouée par de violentes manifestations des étudiants. Ce qui a poussé  le recteur à réquisitionner des éléments du Groupement Mobile d’Intervention (GMI) pour, rétablir l’ordre dans le campus et permettre aux étudiants de passer leurs examens dans la paix. Une décision qui a envenimé la situation.

Le recteur de cette université aphone depuis le début de la crise parle pour la première fois. Sur la principale revendication des étudiants notamment l’annulation de la session unique, le Professeur Maye Diaw , s’est voulu formel.

Selon, lui l’Assemblée de l’Université n’est pas dans les dispositions de revenir sur la décision d’une session.

“Ils (les étudiants) imposent par la violence en disant qu’il veulent à nouveau qu’on fasse deux (2) sessions ,ce qu’ils ont refusé il ya cinq (5) mois. C’est ce qu’ils réclament cinq (5) mois après en sachant que nous sommes tenus par les délais.” Pendant les manifestations du 07 décembre il ya beaucoup de saccages d’infrastructures” a dit le Recteur .

” De la même manière quand ils s’étaient opposés à la session par la violence ils veulent l’imposer au mois de décembre par la violence,  je ne voudrais pas que demain par la violence ils imposent la restauration tout ce qu’ils ont saccagé durant la manifestation du 07  décembre 2021″, a-t-il expliqué.

Le président de l’Assemblée de l’Université de Bambèy poursuit. “Ce n’est pas moi qui ait resté campé sur une position. Ce sont des décisions d’instances. S’il ya des décisions à prendre ?elles se prendront dans les instances. La première session devrait se tenir le 26 juillet 2021,ils y étaient opposés par la violence.”

“Comme dans le cas de la présence des policiers dans le campus ce sont des décisions d’instances que je suis obligé de mettre en œuvre en tant Recteur de cette université.”

A préciser que les étudiants réclament également ,le rétablissement de la coordination des étudiants et la lumière sur la mort de leur camarde Alioune Badara Ndiaye qui serait décédé par intoxication.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.